Les escrocs derrière l’arnaque Bitcoin Plus Token transfèrent 789 000 jetons Ethereum !


Partager cet article:

Les escrocs derrière l'arnaque Bitcoin Plus Token transfèrent 780 000 jetons Ethereum

L’arnaque Plus Token à plus de 3 milliards de dollars refait parler d’elle avec un transfert repéré de 789 000 jetons Ethereum ETH.

Tenue peut-être pour responsable de la hausse du cours Bitcoin BTC à 14 000 dollars en juin 2019 et de la baisse qui s’en est suivie, l’escroquerie Plus Token avait récolté 180 000 Bitcoin (BTC) et 6 400 000 Ethereum (ETH) !
Lisez notre article à ce sujet: cliquez ici.

Whale alert sur Twitter a donc repéré le transfert de 789 000 jetons Ethereum avec la hantise qu’ils soient donc vendus et que le cours Ethereum baisse du fait d’une vente massive de tokens ETH.

Des jetons ETH transférés vers un portefeuille Ethereum inconnu mais cela représente en gros plus de 100 million de dollars en Ethereum.

Chainanalysis avait déjà pisté et suivi les ventes de jetons Bitcoin BTC de l’arnaque PlusToken dont beaucoup se font en OTC (over the counter), c’est à dire hors circuit traditionnel et entre personnes.

déclaration fiscale bitcoin 2021

Plus Token est une arnaque du type chaîne de ponzi Chinoise, plusieurs personnes ont été arrêtées mais des jetons Bitcoin BTC ont bien été vendus depuis et il semble donc que certaines personnes ayant accès aux jetons Ethereum vont peut-être essayer de les vendre.

789 525 ETH transférés, c’est effectivement une belle somme qui va peut-être être vendue en OTC aussi, l’avenir le dira.
Le fait que l’on puisse suivre le parcours des jetons Ethereum sur la blockchain limite les possibilités de vente pour les escrocs de Plus Token.
Ils vont probablement tenter de les vendre sur le marché OTC afin de ne pas se faire prendre, en attendant de vendre le reste des jetons BTC et ETH obtenus avec cette arnaque aux montants astronomiques de 3 milliards de dollars.

Un cours Ethereum actuellement à 127$/114€.

Lisez notre article au sujet de l’arnaque Plus Token: cliquez ici.

À LIRE AUSSI: