Concurrente de THETA, la plateforme vidéo décentralisée LBRY est la nouvelle proie de la SEC


Partager cet article:

Concurrente de THETA, la plateforme vidéo décentralisée LBRY est la nouvelle proie de la SEC

La hausse impressionnante du cours THETA a récemment attiré l’attention du public et des investisseurs sur les plateformes vidéo décentralisées qui se posent en alternative au géant Youtube.

Parmi ces plateformes de streaming vidéo décentralisées, il y a notamment LBRY qui se retrouve sous le feu des projecteurs, non pas du fait de la hausse du cours LBRY, mais suite aux poursuites engagées par la SEC concernant 11 millions de dollars qui ont été levés par la startup crypto.

La Securities and Exchange Commission (SEC) accuse LBRY d’avoir vendu des titres non enregistrés à des investisseurs américains, indique le communiqué de la SEC sur son site internet.

“LBRY, qui propose une application de partage de vidéos, a vendu des titres d’actifs numériques appelés «LBRY Credits» à de nombreux investisseurs, y compris des investisseurs basés aux États-Unis.

La plainte allègue que LBRY n’a pas déposé de déclaration d’enregistrement pour l’offre et que l’offre n’a pas satisfait à une dispense d’enregistrement. La plainte allègue en outre qu’en ne déposant pas de déclaration d’enregistrement, LBRY a refusé aux investisseurs potentiels les informations requises pour une telle offre au public.

Comme allégué, LBRY a reçu plus de 11 millions de dollars américains, Bitcoin et services d’acheteurs qui ont participé à son offre.”

Mauvaise passe donc pour cette startup blockchain qui avait justement levé des fonds afin de poursuivre son développement et espérer se faire une place dans le secteur des plateformes vidéo décentralisées.

Face à la SEC et les coûts énormes que cela représente en frais d’avocats, il est fort probable que LBRY devra trouver un accord avec l’administration américaine afin de mettre fin aux poursuites.
Ce type d’accord avec la SEC obligerait LBRY à restituer les fonds aux investisseurs via un fonds de compensation, à interrompre l’offre et à rembourser tous les frais qu’elle avait déjà perçus.

sorare 300x250

Contrairement à la société Ripple qui est aussi en procès avec la SEC pour vente illégale de jetons XRP, LBRY n’a clairement pas l’assise financière nécessaire pour affronter la SEC en justice et pourrait tout simplement disparaître si elle doit rendre les fonds déjà levés.

Ripple a dénoncé à plusieurs reprises le flou des règlementations américaines qui brident le développement du secteur blockchain et crypto aux Etats-Unis.
Des lois qui ne semblent plus adaptées au secteur crypto et qui amènent de nombreuses entreprises à partir à l’étranger si elles ont eu la chance de ne pas avoir été poussées à la faillite par les actions de la SEC.

Le cours LBRY est actuellement autour de 0,26$/0,22€.

À LIRE AUSSI: