Lancement de Libra en 2020 confirme le Directeur Général de l’Association Libra


Partager cet article:

Lancement de Libra en 2020 confirme le Directeur Général de l'Association Libra

Lancement de Libra en 2020 confirme le Directeur Général de l’Association Libra.

Dans un entretien avec le journal Les Echos, Bertrand Perez, Directeur Général de l’Association Libra, confirme un lancement de la cryptomonnaie Libra “entre la fin du premier semestre prochain et fin 2020”.

Dans cette interview, le directeur général de l’association Libra répond à diverses questions sur les défis que doit relever Facebook afin de lancer sa cryptomonnaie Libra et notamment la levée de boucliers des gouvernements qui y voient une menace pour leurs monnaies nationales.

Lisez nos articles sur notamment Bruno Le Maire qui veut interdire à Libra l’accès au sol Européen !

Il y a beaucoup de travail à faire avec les régulateurs comme le souligne Bertrand Perez, il déclare ceci notamment:

“Pour atteindre cet objectif, nous avons encore du travail et notamment avec les régulateurs.
Nous somme sur le point d’obtenir notre agrément, en tant que système de paiement, en Suisse.”

Il confirme aussi que la cryptomonnaie Libra sera bien côtée sur les principaux exchange crypto du marché.

Sur la question comment il définit Libra, le directeur général de Libra répond ceci:

“C’est une association à but non lucratif.
Elle a 28 membres et nous finissons l’élaboration de sa charte, sans doute dans les prochaines semaines.
Nous visons 100 membres l’année prochaine et nous les sélectionnerons de manière objective sur la base de règles et critères définis selon leurs domaines d’activité (ONG, sociétés commerciales, groupes de « blockchain »).”

Rappelons que la société française Iliad fait notamment partie des membres de l’association Libra.

Nous apprenons que Libra a des bureaux à Genève et San Francisco en Californie afin de gérer la communauté de développeurs.

Le panier de devises adossé à Libra comprendra bien le Dollar, Euro, Yen, Livre Sterling et Dollar de Singapour.

Libra travaillera avec une dizaine de banques importantes pour la conservation des avoirs financiers de cette réserve.

“Ceux-ci devraient être de quelques dizaines de milliards de dollars, une centaine et sans doute pas plus de 200 milliards de dollars.” déclare-t-il.

Au final, rien de bien nouveau dans cet entretien, la date de lancement de Libra est très large, jusqu’à fin 2020.

Libra va devoir d’abord régler ses différends avec les régulateurs et les gouvernements qui ne veulent pas de cette cryptomonnaie dans leur pays comme l’a bien signifié Bruno Le Maire avant l’ouverture de la conférence de l’OCDE sur les défis des cryptomonnaies.

À LIRE AUSSI: