Interview de Nicolas Julia, PDG de Sorare, le jeu blockchain de fantasy football

Interview de Nicolas Julia, PDG de Sorare, le jeu blockchain de fantasy football

Si vous ne connaissez pas encore le jeu blockchain de fantasy football Sorare, vous allez tout savoir sur cette startup française innovante.

Nicolas Julia nous explique comment est née cette entreprise basée sur le jeu et la technologie blockchain, les défis rencontrés ainsi que son équipe de football favorite.

Pouvez-vous nous présenter l’équipe et comment est né ce jeu blockchain de football fantasy ?

Je suis le co-fondateur et CEO de Sorare, j’ai rencontré mon associé Adrien chez Stratumn, où il dirigeait une équipe d’une dizaine d’ingénieurs blockchain.

Nous avons décidé en 2018 de quitter la société pour créer un jeu qui pourrait emmener les crypto-actifs dans les mains de millions de personnes.
Nous voulions créer quelque chose de fun et accessible, qui ne pouvait pas être fait sans la technologie blockchain.

Nous étions fascinés par l’émergence des NFTs (Non Fungible Tokens) et rapidement nous avons été convaincus qu’ils pourraient permettre l’adoption des cryptos par le plus grand nombre.
Ces applications (CryptoKitties fut la première) sont très concrètes et simples d’accès.

Nous avons aussi fait le constat que ces premiers jeux étaient trop centrés autour du collectible et manquaient de gameplay. Ils manquaient aussi d’une attractivité très grand public.
En tant que fans de foot, nous avons alors décidé de créer un jeu qui tire profit de ces NFTs et s’adresse au fans du sport le plus populaire au monde.

C’est ainsi qu’est né Sorare, un fantasy football mondial dans lequel les fans peuvent collectionner et jouer avec des NFTs sous licence officielle des clubs et ligues de football.

Les cartes blockchain de joueurs de football font penser au concept des cartes Panini, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est Sorare précisément ?

Sorare est un jeu de fantasy football dans lequel il faut détecter les joueurs qui vont être performants dans la vraie vie, se procurer leurs cartes pour pouvoir composer une équipe toutes les semaines.
En fonction de leur performance sur le terrain et de la puissance de vos cartes, vous marquez des points et pouvez gagner des lots toutes les semaines.

Les cartes à collectionner sont très populaires dans le monde physique, mais avant la blockchain et les NFTs il était impossible de collectionner dans le monde digital. Le concept même de rareté digitale n’existait pas.
Aujourd’hui, si nous émettons 10 éditions d’une carte Mbappé Super Rare, la blockchain va authentifier et sécuriser le fait qu’il n’y en aura jamais 11.

Pour la première fois, nous pouvons collectionner des objets digitaux, et nous pensons que cela va changer l’industrie du jeu.

Dans quels pays et dans quelles langues est disponible le jeu de fantasy football Sorare ?

Le jeu est aujourd’hui disponible partout dans le monde, en Anglais et en Français.
Nous allons déployer l’Espagnol dans les semaines à venir.

Êtes-vous fan de football et si oui de quelle équipe ?

Nous sommes des fans de football, personnellement de l’Olympique de Marseille.

A-t-il été difficile d’attirer des clubs de football dans ce tout nouveau type de concept et de technologie ? Comment les clubs ont-ils réagi lors de vos premiers contacts ?

Les clubs voient trois avantages à des accords de licence avec Sorare:

  1. Une nouvelle source de revenu.

  2. Une exposition sur des marchés importants pour eux où nous sommes très présents (US et Asie).

  3. Un produit innovant et engageant pour leurs fans.

Comment faites-vous connaître votre jeu auprès du public afin d’attirer de nouveaux utilisateurs ? Êtes-vous satisfait des résultats jusqu’à présent ?

Jusqu’à présent, nous avons grandi avec le bouche oreille et sommes assez impressionnés par la croissance des utilisateurs, uniquement de manière organique.
Nous avons notamment une communauté très active sur
Discord.

Avez-vous fait une ICO sinon comment financez-vous ce projet ?

Nous n’avons pas fait d’ICO car il n’y en avait pas besoin pour notre produit.
Nous nous appuyons sur le standard ERC-721, des tokens non fongibles sur Ethereum.

Le projet est financé de manière traditionnelle par des fonds d’investissements américain et européen (notamment celui de Xavier Niel).

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans le lancement de ce projet innovant et en particulier en France ?

L’accès à un compte dans une banque française pour notre société. Ce n’est toujours pas le cas…

Quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur qui voudrait se lancer dans un projet similaire ?

Écouter les retours de la communauté tous les jours et itérer pour construire un produit qui répond à un besoin.

Faire les choses étape à par étape : s’assurer déjà que 10 personnes sont prêtes à s’engager et jouer tous les semaines au produit, comprendre qui ils sont et pourquoi ils le font. Puis passer à 100, 1000…

Quelles sont les prochaines étapes pour Sorare en 2020 ?

Accélérer sur le nombre de clubs/ligues partenaires, doubler la taille de l’équipe.

Si vous voulez en savoir plus sur le jeu de football Sorare: Sorare.com.

À LIRE AUSSI: