Il vole 182 Bitcoin à son ancien employeur pour se venger de son licenciement !

Partager cet article:

Il vole 182 Bitcoin à son ancien employeur pour se venger de son licenciement

182 jetons Bitcoin piratés et volés par un ancien salarié d’une entreprise française qui voulait se venger de son licenciement.

Soit plus d’un million d’euros en Bitcoin volés en France par ce hacker qui connaissait bien l’entreprise pour y avoir travaillé avant d’être licencié.

L’escroc était le directeur de cette société spécialisée en informatique de 2018 à début 2019 comme le rapporte le journal français Le Parisien.
Après un violent conflit avec les autres dirigeants, il avait donc été licencié de l’entreprise.
Parti s’installer à l’étranger, l’ancien salarié a donc piraté et volé plus de 180 Bitcoins à son ex employeur et associés.

Afin de voler les Bitcoins sans se faire repérer, il piratait et volait des montants en BTC qui ne déclenchaient pas les seuils d’alerte dans les systèmes informatiques de la société.
Il a donc pu accumuler des Bitcoins avant de se faire finalement repérer et arrêter par les autorités françaises.

Les gendarmes du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) sont finalement parvenus à l’identifier malgré qu’il utilisait bien sûr une connexion chiffrée afin de ne pas pouvoir être pisté.
Mais le transfert des Bitcoins BTC dans d’autres portefeuilles Bitcoin a aidé les autorités à suivre les mouvements des jetons BTC et de localiser le pirate informatique qui n’était que cet ancien salarié de l’entreprise.

meilleurs bots crypto trading

Arrêté à son retour en France, à Ouistreham (Calvados), il fut placé en garde à vue le 20 décembre 2019.
Le hacker français a confié s’être senti humilié et a admis vouloir se venger de son ancien employeur qui l’avait licencié, en volant tous ces Bitcoins pour plus d’un million d’euros.

Il a été inculpé le 22 décembre 2019 par un juge d’instruction de Paris pour «vol en gang organisé», «Blanchiment de vol en gang organisé» et «accès frauduleux, maintenance et modification des données dans un système automatisé de traitement de données.»

Reste à voir quelles sommes et combien de Bitcoin la société va pouvoir récupérer selon ce qu’a fait l’escroc de ces 182 tokens Bitcoin volés.

Continuez votre lecture en lisant notre article sur les autorités Américaines qui avaient démantelé le plus gros site porno infantile en suivant les transactions en Bitcoin BTC des utilisateurs: cliquez ici.

À LIRE AUSSI: