L’échange crypto Poloniex va délister Digibyte (DGB) suite à des échanges houleux sur Twitter

Partager cet article:

L'échange crypto Poloniex va délister Digibyte (DGB) suite à des échanges houleux sur Twitter

La cryptomonnaie Digibyte va donc être délistée de Poloniex suite à des échanges de messages conflictuels entre le fondateur de Digibyte et Poloniex sur Twitter.

Le fondateur de la cryptomonnaie Digibyte (DGB), Jared Tate, a voulu exprimer son mécontentement concernant la direction que prend l’échange crypto depuis qu’il a été repris par Justin Sun et Tron.

Le fondateur de Digibyte qui décrit Poloniex comme étant devenu un « cirque ».

Jared Tate déclare ainsi:

« Je suis royalement énervé que mes données personnelles, de celles de mes amis et de ma famille et des autres clients les plus sensibles soient aux mains de ce cirque qui s’appelle maintenant Poloniex.
Ou l’usine de promotion TRX, comme on devrait l’appeler maintenant. »

Accumulez Ethereum eth

Poloniex, qui est passé récemment entre les mains de Tron et Justin Sun, n’a pas tardé à réagir en annonçant qu’il va délister prochainement la cryptomonnaie Digibyte (DGB):

Justin Sun et Tron qui font souvent parler d’eux quand l’occasion se présente.

Jared Tate a aussi déjà eu un accrochage sur Twitter avec le PDG de Binance, ce qui pourrait expliquer que la cryptomonnaie DGB n’est pas listée sur Binance.

Un fondateur de Digibyte qui n’hésite pas à exprimer son opinion sur Twitter quitte à se faire délister par un échange crypto comme Poloniex.

Il évoque le fait que la blockchain Tron est centralisée et contrôlée par Justin Sun au final:

« TRX est 100% préminé et contrôlé de manière centralisée.
Justin Sun et la Tron Foundation, dont il est le PDG, ont pré-émis 100 milliards de TRX.
À l’heure actuelle, 66 milliards de TRX sont en circulation.
Sun contrôle donc toujours 34 milliards de TRX après avoir récolté des millions de dollars sur les investisseurs. »

L’ancien directeur technique de Tron, Lucien Chen, avait claqué la porte de Tron TRX, dénonçant la direction qu’avait prise le projet blockchain Tron.

Un coup de gueule du fondateur de Digibyte qui lui coûte donc le delisting de sa cryptomonnaie DGB de Poloniex.

À LIRE AUSSI: