C’est quoi Cardano (ADA) ?


Partager cet article:

C'est quoi Cardano ADA

Cardano (ADA) est un des projets blockchain les plus en vus du marché de par son ambition technologique qui vise à rivaliser avec la blockchain Ethereum.
Cardano est un projet blockchain ambitieux fondé par Charles Hoskinson qui est la figure emblématique du projet comme Vitalik Buterin l’est pour Ethereum.

Cardano est une plate-forme blockchain multi-couches basée sur une chaîne de blocs ouverte développée par IOHK qui peut être utilisée à la fois pour les transactions financières et l’informatique distribuée.
Le jeton de crypto-monnaie natif de Cardano est ADA et sa plate-forme peut être utilisée pour créer et exécuter des contrats intelligents, des DApps, etc..

La blockchain Cardano est essentiellement une concurrente d’Ethereum ETH.

La Fondation Cardano, IOHK et Emurgo

En outre, Cardano dans son ensemble est dirigé par trois entités distinctes.

La première d’entre elles est la fondation à but non lucratif connue sous le nom de la Fondation Cardano.
Alors que la Fondation Cardano a été impliquée dans des luttes de leadership et d’autres problèmes, il semble maintenant que ceux-ci soient enfin résolus.

Accumuler-bitcoin-btc-ripple-xrp-ethereum-bnb-link

Outre la Fondation Cardano, «Input-Output Hong Kong» (IOHK) et «Emurgo» sont également des entités clés dans le développement continu et l’adoption prospective de Cardano.
Bien que cette approche à trois volets puisse sembler nébuleuse à certains, elle est destinée à structurer et diviser le travail de promotion de Cardano.

Plus précisément, la responsabilité première de IOHK a été décrite comme étant le développement de la «collection de protocoles de base qui compose Cardano, depuis la création académique jusqu’à l’application de méthodes formelles pour vérifier la bonne mise en œuvre».

IOHK est une équipe de développeurs fondée en 2015 par Charles Hoskinson et Jeremy Wood (qui avaient déjà travaillé sur Ethereum et ont été actifs dans le crypto space depuis 2013).
Charles Hoskinson a aussi travaillé sur Bitshares avec Dan Larimer, le créateur de la blockchain EOS.
Environ 62 millions de dollars ont été levés lors de la ICO Cardano.

Emurgo

Emurgo, d’autre part, a été principalement chargée de favoriser l’adoption de Cardano.
Cela se fait en établissant des partenariats mondiaux avec divers développeurs et en supervisant des projets utilisant le protocole Cardano.

En outre, la Fondation Cardano a été créée dans le but de promouvoir l’utilisation du protocole Cardano.
Cela incluait de répondre aux demandes de la communauté Cardano ainsi que de développer et d’informer la communauté.

Néanmoins, il convient de noter que ces différentes responsabilités ont été quelque peu confuses.
Cela est principalement dû à la décision de décharger certaines des fonctions de la Fondation Cardano sur Emurgo et IOHK, à la suite de problèmes liés aux performances de la Fondation Cardano.

Qu’est-ce que Cardano ?

Tout d’abord, le projet porte le nom du mathématicien et polymathe du 16ème siècle, Gerolamo Cardano.

Cardano est à la base une plateforme contractuelle intelligente, un peu comme Ethereum.
Ce système décentralisé basé sur une chaîne de blocs repose principalement sur la pièce de monnaie ADA.
C’est la crypto-monnaie qui sous-tend toute la plate-forme Cardano.

ADA

Bien que certains utilisent les termes «Cardano» et «ADA» de manière interchangeable, il s’agit d’une distinction importante à faire.
Alors que Cardano fait référence à l’ensemble de la plate-forme et de l’écosystème blockchain, ADA est simplement la crypto-monnaie.

Cependant, ADA est intégrée de manière native dans la couche de règlement de Cardano, ce qui en fait un élément essentiel de la plate-forme Cardano.
De manière anecdotique, ADA doit son nom à Ada Lovelace – une mathématicienne du 19ème siècle, fille de Lord Byron et souvent désignée comme le premier programmeur en informatique.

Afin de comprendre tout cela, il faut prendre du recul et observer l’ensemble de Cardano.

Cardano est destiné à résoudre les problèmes de Ethereum

Cardano a été créée pour, selon les propres termes du projet, «fournir un écosystème plus équilibré et durable» pour les crypto-monnaies.
En outre, le projet affirme que ADA est la seule crypto-monnaie qui utilise une “philosophie scientifique et une approche axée sur la recherche”.

En termes simples, Cardano est destiné à remédier à certaines des faiblesses d’Ethereum.
Bien que la communauté des crypto-monnaies soit loin d’être d’accord sur le point de savoir si la façon de procéder de Cardano est la plus efficace, c’est l’objectif principal de la plate-forme.

En fait, Cardano entend transcender Ethereum mais aussi l’ensemble du secteur de la crypto-monnaie et de la blockchain.
Ethereum est souvent qualifié de plate-forme de contrat intelligent «de deuxième génération».

Bien qu’Ethereum ait mis en valeur le potentiel remarquable associé à la technologie de la blockchain, il lui reste encore beaucoup d’obstacles à surmonter.
Celles-ci sont essentiellement liées à l’évolutivité, à l’interopérabilité et à la durabilité.

Afin de résoudre ces problèmes endogènes et préexistants liés aux plates-formes de contrat intelligent de deuxième génération, Cardano a été conçu pour être un protocole de «troisième génération».

Par exemple, Cardano vise à accélérer considérablement les transactions à la seconde par rapport à Ethereum, ainsi qu’à augmenter la puissance de calcul.
Ceci est en partie réalisé en utilisant la soi-disant “preuve de participation” d’Ouroboros plutôt qu’une preuve de travail.

Cela équivaut à une évolutivité améliorée et signifie que l’exploitation minière peut être plus économe en énergie.
La preuve de participation Ouroboros est un algorithme de consensus unique développé spécifiquement pour Cardano.

Ouroboros

Ouroboros serait particulièrement sécurisé.
La sécurité de cet algorithme est mathématiquement prouvée et a été conçue en collaboration avec le scientifique principal de IOHK, Aggelos Kiayias.

Il convient également de noter qu’il a fait l’objet d’un examen par ses pairs.
On a dit que la sécurité d’Ouroboros était comparable à celle de Bitcoin qui n’a jamais été compromise.

De plus, cette approche de preuve d’impact permet à la blockchain Cardano de réduire le nombre de nœuds nécessaires dans un réseau.
Cela se fait par la désignation de «responsables», responsables à la fois de la vérification et de la validation des transactions à partir de groupes de nœuds.

Concrètement, l’objectif de renforcer l’interopérabilité de Cardano signifie faciliter la portabilité de la crypto-monnaie.
Cela devrait éventuellement permettre de réaliser des transferts entre chaînes grâce à l’utilisation de chaînes latérales.

Cela signifie que les transactions seront complétées et effectuées hors chaîne par deux parties.
Le raisonnement derrière cela est également assez clair.
L’écosystème actuel de la crypto-monnaie est quelque peu fragmenté.

Il n’y a pas de solution claire pour les gouverner tous.
Bien que Bitcoin BTC soit la première crypto-monnaie, Ethereum, Ripple, Litecoin, etc…, sont également répandues.
En outre, ces différentes entités rencontrent des difficultés de communication entre elles, ce qui complique les échanges et le transfert d’informations.

Néanmoins, ce n’est pas un problème nouveau ou unique.
Les banques traditionnelles sont confrontées à un problème similaire, avec des systèmes différents, par exemple en utilisant ACH ou SWIFT, qui entravent l’interopérabilité bancaire.

Si Cardano est effectivement en mesure de résoudre ce problème, il constituerait donc une avancée majeure.
Bien qu’aucune solution concrète de ce type n’ait encore été apportée, il est néanmoins encourageant de constater que l’interopérabilité est l’un des principaux piliers de Cardano.

Cardano cherche également à développer un «modèle économique autonome» pour sa crypto-monnaie.
Cela se fera principalement en fournissant des incitations aux parties prenantes et aux mineurs.

De plus, Cardano essaie d’assurer la qualité du projet en recourant à l’examen par les pairs et au «code de sécurité élevé».
Ceci est destiné à prévenir la mauvaise gouvernance des projets ainsi que d’éliminer le besoin de scission ou de forks.

Dans les termes les plus simples, Cardano peut être considéré comme tirant le meilleur parti de Bitcoin et d’Ethereum.
Cardano est destiné à combiner la facilité transactionnelle de Bitcoin avec le système de contrat intelligent d’Ethereum (smart contract) et la prise en charge d’applications décentralisées (dApps).

Cependant, Cardano passe au niveau supérieur en utilisant la technologie de blockchain «de troisième génération», améliorant de nombreux principes fondamentaux susmentionnés.

La terminologie Multi-Couches

Cela signifie différentes couches pour différentes applications du logiciel, une pour les transactions financières, une pour l’informatique distribuée.

La Blockchain est un type de base de données sécurisée utilisant une cryptographie généralement distribuée et décentralisée.
Distribuée signifie hébergé non sur un serveur central mais sur de nombreux ordinateurs par de nombreuses personnes à travers le monde.
Décentralisée signifie que le réseau n’est pas contrôlé par une seule entité.
Les contrats intelligents sont des programmes informatiques qui peuvent être exécutés comme un contrat et qui sont enregistrés sur une blockchain.
Les DApp sont des applications informatiques distribuées.
Un jeton ou token de crypto-monnaie est un jeton de valeur qui peut être utilisé pour des transactions à l’intérieur ou à l’extérieur de son réseau natif.

Les atouts de la blockchain Cardano

Evolutivité

L’évolutivité est un concept très difficile mais nous allons essayer de le garder aussi simple que possible.
Ce qui rend Cardano unique, c’est sa structure en couches.

Cette structure est cruciale pour ce qui rend Cardano évolutif.

Les transactions effectuées sur sa plate-forme sont sécurisées par différents contrôles opérant sur différentes couches.
Cela signifie que les informations ne sont pas partagées d’une couche à une autre.

Pour imaginer le concept, essayez d’imaginer une corde qui est ensuite divisée en 3 parties de corde différentes.
Lorsqu’une transaction passe de la fin de la première partie de chaîne à la seconde partie, les informations rassemblées dans la première partie y resteront.
Dans la deuxième partie, la transaction sera traitée dans un nouveau système.

C’est un nouveau concept car les contrôles de sécurité d’Ethereum sont constitués d’une seule phase, c’est-à-dire d’une seule chaîne non divisée.

Interopérabilité

L’un des plus grands sujets liés à la blockchain est la conformité et la manière de traiter des sujets extérieurs à la blockchain.

Par exemple, lorsqu’une transaction est effectuée, il est difficile de savoir qui a effectué la transaction.

Cela est dû au concept de confidentialité et de décentralisation derrière les cryptos.
Il est également très difficile de communiquer entre des systèmes qui parlent une langue différente (codes).

Il reste également le problème de la communication entre des entités réelles (telles que des banques) et des entités virtuelles (plates-formes cryptographiques).

Cardano a pour objectif de résoudre ce problème et de devenir la plate-forme où chaque entité cryptographique peut facilement communiquer entre elles.
Cela inclut également la communication avec des entités externes.

La durabilité

Beaucoup de questions se posent sur l’avenir de Cardano car c’est un projet ambitieux qui va prendre des années de développement.
Certaines personnes se demandent donc combien de temps cela va-t-il prendre ?

Cardano est financé de 2 manières différentes:

Par un certain nombre d’investisseurs différents achetant des jetons ADA.
Par mécénat (un seul investisseur possédant tous les jetons et finançant l’ensemble du projet)

Dans ces deux situations, il y a des problèmes.
Avec le favoritisme, le problème est que tout appartient à une seule personne.
Cela pourrait conduire à un système centralisé et à des sujets relatifs à la confidentialité.

Et le problème avec de nombreux investisseurs qui achètent des jetons est qu’il n’existe pas de véritable modèle durable à long terme.

Pour trouver une solution à ce problème, les fondateurs de Cardano ont introduit un nouveau système appelé démocratie liquide (liquid democracy).

La démocratie liquide permet aux gens de voter afin d’approuver la propriété d’un bloc de la chaîne.

Par exemple, lorsqu’un bloc est ajouté à la chaîne, une partie de celui-ci sera ajoutée à la trésorerie et sera éventuellement détenue par une personne.

Cette personne peut demander à l’acheter et la demande sera acceptée ou non par un vote de démocratie liquide.

De cette manière, il est possible de conserver le concept de décentralisation, en veillant à ce que les propriétaires des blocs soient différents, tout en en gardant un nombre limité.

Le jeton ADA

Le nombre total de jetons ADA est de 31 112 483 745 !

Un chiffre énorme qui en fait l’un des projets crypto qui a le plus de tokens.

Cardano Graphique
Graphique parCryptoCompare

Où acheter le jeton ADA ?

Le jeton ADA est disponible sur de nombreux échanges crypto dont Binance, Huobi, Hitbtc, Bittrex, Kraken, Bithumb, Upbit, Okcoin, OKex, …

Trading automatique de Cardano ADA 

Vous pouvez faire du trading automatique de Cardano ADA avec des bots crypto et robots Bitcoin: cliquez ici pour en savoir plus.

Où stocker et sécuriser vos jetons ADA 

La solution la plus sûre pour stocker et sécuriser vos jetons ADA est un portefeuille Ledger Nano X qui est le meilleur portefeuille crypto sécurisé.

À LIRE AUSSI: