Le projet DeFi Yearn Finance se fait siphonner 11 millions de dollars

Partager cet article:

Le projet DeFi Yearn Finance se fait siphonner 11 millions de dollars

Projet DeFi majeur dans le secteur de la finance décentralisée, Yearn Finance (YFI) s’est fait siphonner 11 millions de dollars dans une attaque qui a visé une faille dans les flash loans.

« Nous avons remarqué que le coffre v1 yDAI a subi une attaque. La faille a été comblée. Rapport complet à suivre. », indique l’équipe de Yean Finance sur Twitter.

D’après les premiers éléments et les transactions consultables sur la blockchain, le pirate aurait récupéré 2,8 millions de dollars.

Les dépôts dans les stratégies ont été désactivés pour les coffres v1 DAI, TUSD, USDC, USDT pendant que l’équipe enquête.

Le développeur sur Yearn Finance, Banteg, a en outre déclaré que le pirate avait volé 513 000 DAI, 1,7 million de dollars en USDT et le reste en jetons CRV.

Ce n’est pas la première fois ni la dernière qu’un projet DeFi se fait voler des fonds via une faille de sécurité dans le fonctionnement des smart contracts ou des prêts flash.

meilleurs bots crypto trading

Cette dernière attaque concerne un des projets DeFi phares du secteur de la finance décentralisée et ne passe donc pas inaperçue.

Avec Aave et Synthetix (SNX), le projet Yearn Finance, avec à sa tête Andre Cronje, est clairement l’un des plus prometteurs du secteur.

Des projets que vous pouvez d’ailleurs retrouver dans notre classement des meilleures cryptomonnaies pour investir en 2021.

Le cours Yearn Finance YFI est légèrement en baisse suite à cet événement.

Il va donc falloir attendre des nouvelles de l’enquête sur cette attaque de Yearn Finance qui semble complexe, le fondateur d’Aave, Stani Kulechov, a expliqué que l’attaquant aurait utilisé 160 transactions imbriquées sur plusieurs plates-formes DeFi et aurait dépensé 5000 dollars en frais de gas pour réussir cette attaque.

Les pirates informatiques cherchent en effet toute faille à exploiter afin de voler des cryptomonnaies dans ces écosystèmes qui n’en sont qu’à leurs débuts et qui peuvent donc être victimes de failles qui n’ont pas été détectées à temps.

À LIRE AUSSI: