Vitalik Buterin explique les limites de développement de la Blockchain Ethereum (ETH)


Partager cet article:

QUI EST VITALIK BUTERIN

Vitalik Buterin explique les limites de développement de la Blockchain Ethereum (ETH).

Le fondateur d’Ethereum, Vitalik, évoque les points importants à solutionner afin de permettre à la blockchain Ethereum de supporter la montée en charge des dapps qui utilisent de plus en plus cette blockchain.

Face à l’augmentation des applications utilisant la blockchain Ethereum (ETH), l’équipe de développeurs Ethereum a prévu d’améliorer la flexibilité du réseau (évolutivité) et réduire l’encombrement des données dans le système.

L’équipe a prévu de publier Ethereum 2.0 d’ici début janvier 2020, dans le cadre duquel Vitalik Buterin, l’un des créateurs d’Ethereum, a donné une entrevue à The Star Media au Canada, portant sur le développement et les évolutions d’Ethereum dans le futur.

M. Buterin a déclaré que l’équipe envisageait de réduire le coût de la transaction Ethereum en développant la flexibilité du réseau.
Il a ajouté que ces facteurs sont très importants car le réseau Ethereum actuel est en expansion. “Plus gros que Bitcoin”, a déclaré Buterin.

sorare 300x250

Vitalik Buterin a aussi déclaré:

Quels sont les obstacles à une adoption plus large des crypto-monnaies?

VB: “L’évolutivité est un gros goulot d’étranglement car la blockchain Ethereum est presque pleine.
Si vous êtes une organisation plus grande, le calcul est que si nous adhérons, ce ne sera pas seulement plus complet, mais nous serons en concurrence avec tout le monde pour l’espace de transaction. C’est déjà cher et ce sera même cinq fois plus cher à cause de nous. Des pressions empêchent les gens de s’inscrire, mais l’amélioration de l’extensibilité peut faire beaucoup pour l’améliorer.”

Comment améliorez-vous l’évolutivité ?

VB: “Le principal problème de la blockchain actuelle est que chaque ordinateur doit vérifier chaque transaction. Si nous pouvons passer à des réseaux où chaque ordinateur ne vérifie en moyenne qu’une petite partie des transactions, cela peut être mieux fait.”

Le réseau Ethereum est différent du réseau de blocs Bitcoin où le réseau Ethereum offre une variété d’applications différentes ou smart contract alors que Bitcoin ne prend en charge uniquement que les échanges de devises Bitcoin.

Le réseau Ethereum héberge des applications DApps ou décentralisées et offre des opportunités comme investir dans d’autres secteurs comme par exemple Mybit Go et le financement d’IOT via la blockchain Ethereum (ETH), voir notre article à ce sujet:
https://conseilscrypto.com/un-premier-actif-a-ete-finance-sur-mybit-go-via-la-blockchain-ethereum

La flexibilité du réseau est la clé de la croissance de la blockchain Ethereum.

M. Buterin a déclaré que le manque de flexibilité était le principal obstacle au défi du secteur de la cryptographie.
Il a ajouté que le développement de la flexibilité du système augmenterait considérablement la capacité d’adaptation à cette cryptomonnaie.

M. Buterin a ajouté que, dans la structure originale de l’Ethereum, l’ordinateur qui effectuerait l’opération devait confirmer son identité.
Ce qui ralentit le trafic réseau Ethereum.
Il a ajouté que minimiser la sécurité pouvait aider l’équipe à réduire la congestion du réseau.
Cela ne signifie pas que le système de sécurité sera pire ou complètement perdu.

On sait par exemple que la blockchain EOS est beaucoup plus rapide que la blockchain Ethereum mais EOS est beaucoup moins sûre d’un point de vue sécurité du réseau. 
Ce pourquoi beaucoup d’applications préfèrent utiliser la blockchain Ethereum pour des raison de sécurité.

Outre les problèmes de flexibilité, M. Buterin évoque d’autres facteurs, tels que la sécurité des comptes d’utilisateurs. 

M. Buterin a parlé de la société actuelle qui est devenue plus consciente de l’existence de la Blockchain.

“Il y a cinq ans, tout le monde pensait que la Blockchain était une affaire de Bitcoin, mais maintenant la société sait que son champs est plus large. Il couvre de nombreux domaines très divers.”

M. Buterin a ajouté que le contrôle juridique faisait partie du développement de la Blockchain, expliquant qu’il avait eu l’occasion de s’entretenir avec de nombreux gouvernements et organisations à propos de cette question.
Ainsi que du côté positif que des représentants de gouvernement se préparent à traiter des questions que posent la Blockchain afin de rendre les choses plus claires pour tous les acteurs impliqués dans cette industrie.

À LIRE AUSSI: