Plus besoin d’Ethereum, OpenSea va accepter le paiement par carte bancaire, Apple Pay et Google Pay pour acheter des NFT sur sa plateforme

Partager cet article:

Plus besoin d'Ethereum, OpenSea va accepter le paiement par carte bancaire, Apple Pay et Google Pay pour acheter des NFT sur sa plateforme

La cryptomonnaie Ethereum (ETH) est le moyen de paiement de référence pour l’achat de jetons non fongibles (NFT) sur de nombreuses plateformes.

Sur OpenSea, le leader dans le secteur du trading de NFT, il va bientôt être possible de payer par carte bancaire, Apple Pay et Google Pay pour acheter des NFT sur la marketplace.

C’est le prestatiare de paiement MoonPay qui a annoncé la nouvelle sur son compte Twitter.

Naviguez sur Opensea avec votre carte 💳

Bientôt, vous pourrez acheter des NFT avec Visa , Mastercard , Apple Pay, Google Pay et plus.

De nombreux crypto maximalistes vont certainement regretter cette décision, reste que la plateforme OpenSea souhaite pouvoir attirer un maximum d’utilisateurs et d’acheteurs de NFT qui ne seraient pas encore familiers avec l’utilisation du paiement en crypto.

En permettant à ses clients de payer par carte bancaire (Visa et Mastercard), Google Pay ou Apple Pay, OpenSea va certainement attirer de nombreux nouveaux clients qui n’auraient jamais utilisé cette marketplace NFT qui acceptait uniquement le paiement en crypto jusqu’à présent.

meilleure carte débit crypto 300 250

Il faut dire que le marché des NFT est en plein boom et se chiffre en milliards de dollars.
En janvier dernier, OpenSea a ainsi généré plus de 5 milliards de dollars de volume total de transactions pour l’achat et la vente de jetons non fongibles sur Ethereum et Polygon.

En ajoutant de nombreuses solutions de paiement sur sa plateforme, OpenSea devrait donc logiquement séduire de nouveaux clients et développer ses revenus de manière conséquente.

OpenSea qui a également annoncé que les NFT Solana seront très bientôt disponibles sur sa marketplace.

Suivez Conseils Crypto sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: