Conséquence du Brexit, l’échange crypto Kraken veut obtenir une licence dans l’Union Européenne

Partager cet article:

Conséquence du Brexit, l'échange crypto Kraken veut obtenir une licence dans l'Union Européenne

Échange crypto majeur aux côtés de Binance ou Coinbase, Kraken souhaite obtenir une licence dans l’Union Européenne.

« Nous travaillons sur une licence dans un pays de l’UE », a déclaré le fondateur et PDG de Kraken, Jesse Powell.

L’entreprise détient déjà une licence de la Financial Conduct Authority (FCA) au Royaume-Uni via sa filiale Crypto Facilities, connue sous le nom de Kraken Futures.

Hors, le Brexit est passé par là et cette licence n’est pas suffisante pour exercer dans l’espace de l’Union Européenne. Le PDG de Kraken, Jesse Powell, a indiqué dans une interview avec le journal économique Handelsblatt que l’entreprise est en discussion afin d’obtenir une licence dans l’un des pays de l’UE.

Parmi les pays cités, Malte, le Luxembourg ou l’Irlande semblent être les candidats privilégiés du CEO de Kraken qui a exclu l’Allemagne qui n’est pas attractive d’un point de vue coûts et exigences réglementaires.
Jesse Powell indique qu’il s’attend à obtenir cette licence d’ici fin 2021.

Avec une pression de plus en plus pressante des régulateurs, les échanges crypto tels que Binance ou Kraken accélèrent leurs procédures de mise en conformité afin de se mettre en règle dans les nombreux pays où il exercent une activité de trading crypto.

meilleurs bots crypto trading

« En tant qu’échange conforme à la réglementation qui opère dans près de 190 juridictions à travers le monde, Kraken entretient des dialogues proactifs et constructifs avec les régulateurs à travers le paysage réglementaire européen de la crypto à maturation rapide », déclare Kraken.

Créée en 2013, Kraken opère ainsi dans près de 190 pays, dont la France, et compte six millions de clients, il s’agit de la cinquième plus grande bourse de cryptomonnaies en termes de volumes d’échanges.

Basée aux États-Unis, Kraken a les mêmes ambitions que son concurrent frontal Coinbase et envisage notamment d’entrer également en bourse en 2022.
À noter que Kraken a obtenu le statut de banque dans l’état du Wyoming, la première banque nouvellement agréée de l’État depuis 2006. La plateforme ambitionne de lancer Kraken Bank afin notamment de résoudre les soucis que rencontrent ses clients avec les banques traditionnelles qui sont encore réticentes à adopter les cryptomonnaies.

La plateforme de trading lorgne également sur le business des NFT qui explose, elle envisage de lancer sa propre plateforme de jetons non fongibles.

«Nous aimerions avoir une place de marché à travers lequel les gens peuvent échanger des NFT. Je pense que nous verrons un certain nombre de demandes de NFT dans les années à venir.», déclare Jesse Powell.

L’échange crypto Kraken se développe rapidement sur fonds d’une adoption du Bitcoin et des cryptomonnaies qui gagne chaque jour du terrain.

Si vous voulez en savoir plus sur Kraken, visitez leur site internet: cliquez ici.

À LIRE AUSSI: