Après Binance, Kraken va lancer le trading de la cryptomonnaie DYDX


Partager cet article:

Après Binance, Kraken va lancer le trading de la cryptomonnaie DYDX

De nombreux traders et investisseurs attendaient le listing de la cryptomonnaie DYDX sur Binance et Kraken.

L’échange crypto Binance a pris les devants en lançant hier le trading du token DYDX sur sa plateforme avec les paires DYDX/BNB, DYDX/BTC, DYDX/BUSD et DYDX/USDT.

Un cours DYDX en hausse qui se situe actuellement autour des 13$/11€.

Kraken vient donc également d’annoncer l’arrivée du jeton DYDX sur son site, le trading de DYDX démarrera le 14 septembre 2021 à 15h30 UTC, 17h30 en France.

Les dépôts et retraits de DYDX sont déjà ouverts pour les comptes Kraken, si vous n’avez pas encore de compte sur la plateforme de trading, vous pouvez en ouvrir un gratuitement: cliquez ici.

sorare 300x250

Les paires de trading annoncées sont DYDX/USD et DYDX/EUR.

Qu’est-ce que dYdX ?

dYdX est une plateforme de trading décentralisée de couche 2 construite sur Ethereum offrant une gamme de produits financiers, y compris le trading sur marge, les produits dérivés et les contrats perpétuels.

dYdX permet aux utilisateurs d’emprunter, de prêter et de faire des prédictions sur les prix futurs des crypto-monnaies populaires.
Plutôt que de maintenir un carnet d’ordres central où les acheteurs et les vendeurs peuvent passer des commandes, dYdX utilise plutôt une collection de pools de liquidités, où les fonds peuvent être consultés par les commerçants cherchant à acheter ou à vendre des crypto-monnaies.

La crypto-monnaie native de dYdX, DYDX, agit comme le jeton de gouvernance de la plate-forme et permet aux participants de voter sur les mises à niveau du protocole du réseau.

À l’occasion du lancement de son jeton de gouvernance, dYdX organise un airdrop de plus de 100 000 dollars pour les utilisateurs les plus actifs.

Si vous voulez en savoir plus sur les offres de staking Kraken ou faire du trading crypto avec DYDX et d’autres cryptomonnaies, il suffit de consulter leur site internet: cliquez ici.

À LIRE AUSSI: