Huawei développe un réseau blockchain pour Pékin


Partager cet article:

Huawei développe un réseau blockchain pour Pékin

Huawei développe actuellement un réseau blockchain pour la ville de Beijing indique un journal local, le People Daily.

Un réseau blockchain dont l’objectif principal est d’améliorer les services publics et soutenir l’environnement des affaires administratives et économiques de la ville.

Les «villes numériques» et les «villes intelligentes» sont devenues une tendance majeure du développement urbain chinois, avec l’aide notamment de l’arrivée de la 5G, l’intelligence artificielle et du cloud computing, peut-on lire dans ce journal chinois qui évoque ce développement en cours.

Un réseau blockchain pour Pékin afin d’aider au partage efficace des données.

L’année dernière, Pékin et Huawei ont également créé un système basé sur la technologie de données distribuées (distributed ledger technology) pour connecter les 50 services municipaux de la ville et soutenir le partage et la gestion de Big Data entre les agences.

L’utilisation de technologie blockchain qui va donc servir à accélérer l’enregistrement de démarches administratives par les citoyens, comme par exemple l’enregistrement de biens immobiliers qui nécessitait dans le passé de nombreuses démarches diverses.

Le système vise à simplifier le partage de données pour tous ces enregistrements en les partageant directement entre les administrations via la blockchain.

En créant un fonds spécial de développement à cet effet, Pékin veut devenir un hub blockchain d’ici 2022.

Huawei participe donc à la construction de ce réseau blockchain avec notamment sa technologie Huawei Cloud, un service de données sous la forme d’API, de partage, d’interrogation et d’appel de synchronisation en temps réel via la blockchain.

La firme Huawei qui rencontre actuellement des difficultés en occident où des gouvernements dont les Etats-Unis accusent la société d’aider la Chine à espionner les pays où elle s’implante.

Ce qui rappelle l’affaire Tik Tok que Donald Trump veut tout simplement interdire pour ces mêmes raisons de suspicion d’espionnage.

Un problème que Huawei ne rencontre pas en Asie où elle se développe de manière importante.

À LIRE AUSSI: