La gouvernance d’Uniswap (UNI) est-elle contrôlée par Binance ?

Partager cet article:

La gouvernance d'Uniswap est-elle contrôlée par Binance

Le lancement du jeton UNI de l’échange décentralisé UnisWap a beaucoup fait parler de lui notamment pour l’airdrop de 400 tokens UNI à ses utilisateurs qui ont pu gagner facilement plusieurs milliers de dollars en revendant ce jeton offert gratuitement.

Hors, le lancement du token UNI doit surtout avoir une utilité fondamentale dans la gouvernance et la prise de décision concernant l’évolution future de l’échange crypto centralisé ou dans les dépenses de ses fonds de trésorerie.

Si un token donne effectivement un droit de vote et de gouvernance à tout détenteur de ce jeton UNI, il en faut une certaine quantité pour espérer avoir du poids dans les décisions qui sont prises pour UniSwap.

Il faut ainsi compter 10 millions de tokens UNI pour participer concrètement à la gouvernance et aux décisions concernant Uniswap.

Dès lors, une fois le jeton UNI distribué aux utilisateurs, investisseurs et membres de l’équipe, il est ainsi possible de savoir qui possède suffisamment de tokens pour jouer un rôle important dans les décisions de gouvernance d’Uniswap.

meilleurs bots crypto trading

La société Glassnode a ainsi publié un rapport intéressant qui détaille la répartition des jetons UNI sur les différentes adresses des détenteurs de ce token, afin de déterminer qui a un réel pouvoir de décision sur la gouvernance Uniswap.

D’ici quatre ans, il devrait y avoir un milliard de jetons UNI.

répartition jetons uni

La répartition des tokens UNI pour l’équipe et les investisseurs se fera sur 4 ans mais Glassnode retient le fait qu’il n’y aucun calendrier de déterminé pour le moment et qu’il y a une certaine opacité sur cette distribution.

Les jetons destinés à l’équipe et aux investisseurs sont stockés sur « des adresses Ethereum régulières (c’est-à-dire des adresses appartenant à des tiers ou des EOA) sans aucune restriction de transfert », indique le rapport.

Qui contrôle la gouvernance actuelle d’Uniswap ?

Vient alors la question des jetons UNI actuellement en circulation et qui donnent effectivement un pouvoir de gouvernance et de décision à ceux qui les possèdent.

Sachant qu’il faut au moins 10 millions de jetons UNI pour avoir une influence sur la gouvernance Uniswap, Glassnode constate qu’il n’y a que 15 adresses qui ont plus de 10 millions de tokens UNI.

« 4 adresses contiennent (actuellement verrouillées, mais acquises progressivement) des jetons réservés à la trésorerie de la gouvernance.

1 adresse est le contrat de distributeur de jetons UNI, qui contient des jetons destinés à l’airdrop de 400 UNI.

9 adresses contiennent une partie de l’allocation de jetons d’équipe et d’investisseur.

Comme nous l’avons déjà noté, ces jetons sont techniquement liquides – mais pour des raisons de réputation, l’équipe Uniswap et les VC s’abstiendront probablement de faire des propositions de gouvernance à ce stade. » détaille Glassnode dans son enquête.

Il ne reste ainsi qu’une adresse active détenant 26 millions de jetons UNI et qui appartient à Binance !

Concurrent direct d’Uniswap, l’échange centralisé Binance concentrerait donc le pouvoir de gouvernance d’Uniswap avec ses jetons UNI.

Si le lancement du jeton UNI a pour but la gouvernance par la communauté, les pouvoirs de décision sont en fait concentrés entre les mains de baleines comme Binance qui détiennent des millions de tokens UNI.

Les analystes de Glassnode estiment qu’il faudrait qu’une entité puisse réunir 10 millions d’UNI de pouvoir de vote délégué et au moins 40 millions de voix afin de pouvoir espérer faire contrepoids à Binance et ses 26 millions de jetons UNI !
Une gouvernance communautaire qui semble donc impossible en l’état actuel de la répartition des tokens UNI.

Un combat de titans donc mais surtout de whales (baleines) qui se disputent le pouvoir de gouvernance de projets qui n’ont de décentralisé que le nom et qui sont finalement centralisés du fait du pouvoir financier de quelques acteurs du marché.

Si vous voulez lire le rapport complet de Glassnode: cliquez ici.

À LIRE AUSSI: