Le fondateur de l’échange Bitcoin OKEx, Xu Mingxing, arrêté par la police en Chine


Partager cet article:

Le fondateur de OKEx Xu Mingxing arrêté par la police en Chine

L’annonce par l’échange crypto OKEx de l’arrêt des retraits BTC et crypto a provoqué une chute du cours Bitcoin comme nous l’évoquions dans notre article hier.

Dans ses déclarations, OKEx évoque qu’une personne possédant les clés privées de fonds en crypto de l’échange collabore actuellement avec la police.
Et que par sécurité, tous les retraits de cryptomonnaies ont donc été bloqués pendant le temps de cette enquête en cours.

Le pdg d’OKEx, Jay Hao, a déclaré que les fonds des utilisateurs sont en sécurité et que l’échange crypto continue de fonctionner normalement pour toutes les fonctionnalités de trading.

«Nous comprenons que la suspension des retraits a un impact direct sur l’expérience de nos utilisateurs sur OKEx, et nous nous en excusons de tout cœur. La décision de suspendre les retraits a été prise en gardant à l’esprit la sécurité des utilisateurs.

En tant qu’échange de premier plan au monde, la sécurité des utilisateurs n’est pas quelque chose sur lequel OKEx peut ou ne fera jamais de compromis.

Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour réactiver ce service dans les plus brefs délais et vous fournirons des mises à jour à ce sujet dès que possible.» a déclaré le CEO d’OKEx à CryptoPotato.

Des médias locaux chinois révèlent que la personne qui collabore avec la police n’est autre que le fondateur d’OKEX, Xu Mingxing, qui a été arrêté par la police il y a une semaine déjà, révèle Caixin.com.

Sans d’autres éléments sur les raisons de son arrestation par la police, des soupçons de blanchiment d’argent pèsent sur cette arrestation.
Les autorités chinoises mènent en effet actuellement des enquêtes concernant des affaires de blanchiment d’argent via les cryptomonnaies et certains échanges crypto.

OKEx a indiqué qu’il n’est pas en mesure de parler de cette enquête mais que cela ne concernerait pas du blanchiment d’argent:

«Nous ne sommes pas libres de discuter des questions faisant l’objet d’une enquête, mais nous pouvons révéler qu’elles n’ont aucun lien avec AML ou OKEx.»

Rappelons que l’échange crypto OKEx, d’origine chinoise et basé à Malte, détient plus de 200 000 BTC dans ses portefeuilles Bitcoin comme nous l’indiquions dans un article à propos des échanges crypto qui possèdent le plus de BTC dans leurs coffres.

Aucune indication concernant un retour des retraits crypto

Face à cette situation délicate, OKEx est dans l’impossibilité de donner une date concernant un retour des retraits BTC et crypto sur la plateforme de trading.

Les traders peuvent toujours faire du trading sur la plateforme et devront donc attendre des nouvelles de la part d’OKEx dans les jours à venir.

Une situation temporaire et nécessaire indique la société qui se doute bien de l’inquiétude de ses utilisateurs qui espèrent pouvoir retrouver accès rapidement à leurs bitcoins et altcoins.

Il va donc falloir attendre la suite des évènements afin d’en savoir plus sur l’arrestation du fondateur d’OKEX et pourquoi les retraits ont été interdits de manière aussi brutale.

S’il s’avère en effet que le fondateur de l’échange est le seul à posséder certaines clés privées de fonds crypto de la plateforme, il serait effectivement le seul à pouvoir transférer ces fonds sans que le reste de l’équipe OKEx puisse faire quoi que ce soit pour l’en empêcher…

Le cours Bitcoin s’est depuis stabilisé suite à ces événements et se situe actuellement autour des 11 354 dollars/9 690 euros.

Une histoire qui rappelle qu’une fois vos cryptomonnaies sur un échange crypto, elles ne vous appartiennent plus et vous en perdez le contrôle total.
Les traders n’ayant hélas pas d’autre choix que de stocker leurs BTC et cryptomonnaies sur l’échange où ils font du trading.

Dans le cas de particuliers qui souhaitent simplement détenir du Bitcoin et des altcoins à long terme, la meilleure solution est de les stocker sur un Ledger Nano X.

À LIRE AUSSI: