L’échange Bitcoin Eterbase piraté, les hackers volent 5 millions de dollars en crypto

Partager cet article:

L'échange Bitcoin Eterbase piraté, les hackers volent 5 millions de dollars en crypto

Comme cela arrive parfois à de gros échanges crypto et plus souvent encore aux petits, l’échange Bitcoin Eterbase a été piraté et s’est fait voler 5 millions de dollars en cryptomonnaies.

Certainement peu connu du grand public et de nombreux traders, cette plateforme de trading basée en Slovaquie accuse le coût et a prévenu les autres échanges crypto comme Binance afin qu’ils refusent les fonds provenant des crypto wallet des pirates.

Eterbase s’est ainsi fait voler du Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Ripple (XRP), Tezos (XTZ), Tron (TRX) ou encore du Algorand (Algo) pour plus de 5 millions de dollars.

Eterbase indique que ses portefeuilles crypto ont été compromis et que les hackers ont donc pu voler des cryptomonnaies stockées sur ces adresses.

Reste à voir s’il s’agit de pirates qui ont trouvé une faille de sécurité pour s’introduire chez Eterbase ou d’une complicité interne comme cela est parfois le cas dans les piratages informatiques.

meilleurs bots crypto trading

La majorité de la somme volée concerne Ethereum, des jetons ERC20 et Tezos XTZ.

Malheureusement, il y a donc peu de chances pour les utilisateurs de retrouver leurs fonds volés qui étaient stockés sur ce petit exchange crypto.
De par sa taille, il est possible qu’Eterbase ne soit effectivement pas en mesure de rembourser les victimes.

Un piratage informatique qui rappelle qu’il vaut mieux éviter les petits échanges Bitcoin dont la sécurité contre les pirates n’est pas optimale, sans oublier la possibilité de complicité interne ou d' »exit scam ».

Si vous n’avez pas besoin de faire du trading, il est préférable de stocker vos Bitcoins et cryptomonnaies sur un portefeuille crypto sécurisé comme le Ledger Nano X.

Ledger qui offre d’ailleurs actuellement 20% de promotion sur l’achat d’un Ledger Nano X ou Ledger Nano S !

portefeuille ledger nano x

À LIRE AUSSI: