La banque centrale de Russie a accordé à la banque Sberbank une licence permettant d’émettre des crypto-monnaies

Partager cet article:

La banque centrale de Russie a accordé à la banque Sberbank une licence permettant d'émettre des crypto-monnaies

Alors que l’Ukraine vient d’adopter une loi légalisant le secteur crypto, la Russie accélère également les choses au niveau des crypto-monnaies et des stablecoins.

Comme le rapporte Reuters, la banque centrale de la Fédération de Russie a accordé à la banque Sberbank une licence permettant d’émettre des crypto-monnaies.
Fondée en 1991, cette banque russe compte plus de 240 000 employés et plus de 100 millions de clients particuliers.

Parmi les plus grandes banques de Russie, la Sberbank va donc notamment pouvoir émettre le stablecoin Sbercoin sur lequel elle travaille depuis un certain temps.

Alors que la Russie fait face à des sanctions économiques et financières très lourdes qui handicapent sérieusement son fonctionnement, elle pourrait chercher une solution de secours via l’utilisation des cryptomonnaies et des stablecoins.

C’est peut-être pourquoi Vladimir Poutine a fait le choix, en février dernier, de réguler le secteur crypto, comme nous l’évoquions dans un article à ce sujet.
Une décision qui a peut-être été prise en prévision de l’invasion de l’Ukraine, la Russie s’attendant effectivement à subir ensuite de lourdes sanctions financières internationales.

Accumulez Ethereum eth

Tout comme l’Ukraine qui utilise actuellement le Bitcoin et les cryptomonnaies pour acheter des armes et des biens de première nécessité afin de résister à l’envahisseur russe, la Russie a peut-être pour objectif elle aussi d’utiliser les cryptomonnaies afin de contourner les sanctions internationales.

La Sberbank fait d’ailleurs partie des nombreuses entreprises et banques sanctionnées par l’occident qui espère faire plier Vladimir Poutine afin de mettre un terme à cette guerre qui détruit l’Ukraine.
De nombreuses banques russes sont en effet privées du réseau Swift et ne peuvent donc plus faire circuler d’argent comme auparavant.

L’utilisation de cryptomonnaies et de stablecoins pourrait permettre à la Russie de reprendre des échanges avec des partenaires qui accepteraient ce mode de fonctionnement et de paiement en crypto.

De l’autre côté de l’atlantique, les Etats-Unis entendent bien contrer les intentions de la Russie d’utiliser les cryptomonnaies.

La sénatrice Elizabeth Warren a ainsi présenté une nouvelle législation ciblant l’utilisation de la cryptomonnaie en Russie.
Un projet de loi en réponse aux craintes justement que des ressortissants russes utilisent la crypto-monnaie pour échapper aux sanctions.

« Les criminels peuvent utiliser la crypto-monnaie pour déplacer de l’argent dans l’ombre, ouvrant une porte à Poutine et à ses copains pour échapper aux sanctions économiques. Je veux des réponses de US Treasury sur la façon dont ils s’assureront que la crypto ne sape pas notre réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. », a déclaré la sénatrice américaine.

Si les Etats-Unis contrôlent le réseau Swift, les choses pourraient s’avérer plus compliquées si la Russie décide d’utiliser des transactions blockchain afin d’effectuer des échanges de stablecoins sur lesquels l’Amérique n’aura aucun contrôle.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: