Avalanche (AVAX) fait son entrée dans le top 10 Coinmarketcap

Partager cet article:

Avalanche (AVAX) fait son entrée dans le top 10 Coinmarketcap

En passant devant le Shiba Inu (SHIB) et le Dogecoin (DOGE), Avalanche (AVAX) rejoint le top 10 Coinmarketcap.

avalanche avax top 10 coinmarketcap

Un cours AVAX qui continue de surprendre, et qui, comme a pu le faire le cours Solana (SOL), vient se positionner en haut du classement des plus importantes cryptomonnaies du marché.
Le cours Avalanche (AVAX) a atteint un nouveau sommet hier à 147$/131€ sur Binance.

Blockchain concurrente du leader Ethereum (ETH), le projet Avalanche rivalise aujourd’hui avec des blockchains rivales de poids telles que Solana (SOL), Cardano (ADA) ou Algorand (ALGO).

La dernière annonce de la startup crypto concernant un partenariat avec le cabinet comptable Deloitte semble avoir propulsé le cours AVAX vers de nouveaux sommets.
À cela, il faut ajouter une demande croissante pour des blockchains alternatives à Ethereum, des blockchains qui ont l’avantage d’être plus rapides et beaucoup moins chères en frais de transaction.
Les frais de transaction sur Avalanche coûtent généralement moins d’un dollar et pour une transaction quasi instantanée, alors qu’une transaction sur le réseau Ethereum peut facilement coûter 100 dollars pour un montant de règlement peu élevé…

La concurrence entre blockchains alternatives telles que Avalanche (AVAX) et Solana (SOL) s’intensifie donc, des projets blockchains qui annoncent à tour de rôle des levées de fonds toujours plus importantes, sur fond de marché crypto fortement haussier ces derniers mois.

sorare 300x250

En atteignant ce top 10 Coinmarketcap, la blockchain Avalanche conforte donc sa position de blockchain rivale à Ethereum. Avalanche qui ambitionne peut-être de monter encore plus haut de ce classement où Solana (SOL) se trouve actuellement en 5e position.

Le cours AVAX se situe actuellement autour de 143$/127€. Le jeton AVAX est disponible sur Binance et Kukoin.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: